Le Festival Musiques Interdites

Présentation

Le Festival Musiques Interdites est issu de l’action culturelle menée par l’Association pour le Festival Musiques Interdites. Depuis 2004, cette action a réhabilité des oeuvres musicales majeures interdites par les dictatures nazie et stalinienne. Le Festival Musiques Interdites se donne ainsi pour objectif de pérenniser cette action et de l’étendre à tout le champ répressif du totalitarisme. La portée culturelle du Festival Musiques Interdites se doublant intrinsèquement d’une mission pédagogique et citoyenne.

Alain Vidal-Naquet, Président du festival Musiques Interdites

Michel Pastore, Directeur Artistique
Francine Jouve, Secrétaire
Philippe Adrien, Trésorier

Comité d’honneur

Laure Adler Ecrivain Journaliste
Rénée Auphan Consultant Artistique
Edmonde Charles Roux Ecrivain Journaliste (✝ 20.01.2016)
Viviane Forrester Ecrivain
Andrée Putman Designer (✝ 19.01.2013)
Jean Claude Lattès Editeur
Gregorij von Leïtis Directeur Elyseum Festival (New-York USA-Bernried Bavière)
Stephan Hessel Ambassadeur de France (✝ 26.02.2013)
Gottfried Wagner Ecrivain Conférencier
Bruno Finzi Avocat Fondation Aldo Finzi
Elie Wiesel Ecrivain Prix Nobel (✝ 02.07.16)

La charte Musiques interdites

Cadres Scéniques pour un Festival Musiques Interdites
Marseille – Terezin
Bucarest – Varsovie – Trieste

Le Festival Musiques Interdites, consacré à la réhabilitation des oeuvres musicales annihilées par les dictatures National Socialiste et Stalinienne, choisit de réinvestir, par le biais de la recréation de ces oeuvres, les lieux mêmes qui furent symbole de leur destruction.

Que ces lieux aient été des lieux de détention comme Terezin ou les Mille ou lieu de refuge ultime comme le Château et la Campagne Pastré.

Dans de tels cadres, le Festival Musiques Interdites doit éviter la convention du simple concert afin de présenter scéniquement une sorte de cérémonial de la mémoire – mémoire des « solutions finales » qu’elles soient celle des destructions les plus barbares ou celle des victoires de la création.

Ce cérémonial évitera tout autant le recours à une mise en scène traditionnelle en ce qu’elle implique de distanciation, de restitution du réel (décors, costumes, jeux d’acteur)et de complicité culturelle avec le public. La résurgence dramatique d’une telle mémoire préservera son intégrité dans le pari du dépouillement : la leçon réactualisée de l’Histoire donnant à la création sa densité pérenne.

 

Le Château Pastré à Marseille refuge des artistes fuyant la dictature du III° Reich et de Vichy
Le Festival Musiques Interdites aura donc pour charte esthétique et pour « signature » le plateau nu, occupé par l’orchestre, les solistes – chefs, chanteurs, acteurs, récitants – présentant leur propre civilité au service d’une répétition générale interdite et encadrée par l’exploitation dramatique du Lieu.

Pour des lieux plus conventionnels – Opéras de Marseille, Clermont Ferrand, Bucarest etc…, Auditoriums de Varsovie, Verdi Milan, Schleswig-Holstein etc.. – la mise en espace assurera par des projections, par le jeu des lumières et des acteurs-chanteurs (rapport salle-scène/rapport scène orchestre-proscénium/rapport scène orchestre-lointain), par le symbolisme des accessoires essentiels (partitions, éléments historiquement et dramatiquement pertinents) le cérémonial restituant les conditions tragiques des créations et l’émotion cathartique de leur réhabilitation.

Musiques Interdites
“Entartete Musik”

“Entartete Musik” – Musique Dégénérée : sous ce générique, les responsables culturels nazis mirent à l’index, dès 1933, les compositeurs les plus importants du début du siècle. Ces compositeurs, qu’ils aient disparu en déportation ou dans l’anonymat de l’exil, n’ont toujours pas retrouvé la place primordiale qui devrait être la leur dans la vie musicale de
notre temps.
« Personne » : sous cette absence d’identité, la dictature stalinienne de l’après-guerre condamna à son tour au néant les compositeurs de l’Est qui avaient survécu au génocide culturel nazi.
Rendre leur place à ces artistes, c’est restituer au public un patrimoine essentiel tout en affirmant les victoires de la création sur les dictatures.
Redonner vie à leurs oeuvres, c’est faire de ces créateurs voués à l’annihilation les acteurs d’une culture et d’une citoyenneté nouvelles.

Depuis 2004, l’Association pour le Festival Musiques Interdites réhabilite ces oeuvres lors de concerts, de conférences et des Festivals 2005 et 2006. A partir de 2007, le Festival Musiques Interdites en partenariat avec l’Opéra de Marseille fut repris dans l’enceinte du Camp de Terezin en République Tchèque en partenariat avec Ceska Kultura. Musiques Interdites 2008 a été sélectionné par la Commission Européenne dans le cadre de son action culturelle « Une mémoire Européenne Active » et figure dans la liste des manifestations de la Présidence Française de l’Union.

Musiques Interdites 2009-2010 a été retenu comme Projet Culturel Européen en tant que Mesures de Coopération.

Musiques Interdites 2010 a été de nouveau sélectionné devant la Commission Européenne dans le cadre d’ « Une mémoire Européenne Active » pour le projet « France-Allemagne- Pologne : le Nouveau triangle de Weimar ».

Musiques Interdites 2011-2012 a été présenté comme Projet Culturel Européen pour le programme « Marseille-Terezin-Prague-Trieste-Milan-Bologne ».

Musiques Interdites fait partie des projets de Marseille-Provence Capitale Européenne de la Culture 2013.

Les Stars du Festival
Les portraits

Au fil des ans, de nombreuses personnalités ont participé au festival contribuant à lui donner une dimension internationale

Festival 2022

Les oeuvres

IV° Symphonie Gustav Mahler

IV° Symphonie Gustav Mahler

IV° Symphonie Gustav Mahler - 30 novembre 2019 Marseille Eglise Saint Victor Nef 20H - 1 décembre 2019 Conservatoire Aix en Provence 17H Après le « Chant de la Terre », « Les Chants d’un Compagnon Errant » « Rückert Lieder » et le « Knaben Wunderhorn » donnés en 2016...

Récital Alma Mahler – Lieder 1910 – 1924

Récital Alma Mahler – Lieder 1910 – 1924

Récital Alma Mahler - Lieder 1910 - 1924 - 16 Novembre Marseille Eglise Saint Victor Crypte 20H Née Schindler le 31 août 1879, fille du peintre paysagiste Emil Jakob Schindler et de la cantatrice Anna Bergen, Alma grandit dans la Vienne[ ] artistique de la fin XIX° et...

Opéra  Salle  LE CHATEAU DE BARBE-BLEUE

Opéra Salle LE CHATEAU DE BARBE-BLEUE

Bela Bartok Le Château de Barbe Bleue (1911) Création à l’Opéra de Marseille - 10 Novembre Opéra de Marseille 17H Bartok, « l’auto-interdit » qui exigea en 1938 de faire partie de l’exposition nazie Musiques Dégénérées et qu’aucune de ses œuvres ne soit jouée ni...

XV° Musiques Interdites Marseille 2020

XV° Musiques Interdites Marseille 2020

Saison reportée en 2021 pour cause sanitaire Bande annonce In Memoriam IN MEMORIAM Teaser In Memoriam Final In Memoriam Final In Memoriam Interview In Memoriam Interview En raison des décalages dus à la pandémie, le XVème Musiques Interdites n'a pu se dérouler qu'en...

 » XIVème Festival Musiques Interdites 2019 « 

 » XIVème Festival Musiques Interdites 2019 « 

«Pour la première fois à l’Opéra de Marseille saison 2019-20, l’Opéra de Bela Bartok dans une nouvelle version française en ouverture du Festival Musiques Interdites 2019. Des chanteurs acteurs d’exception pour un chef d’œuvre atemporel: une mise en espace et en abyme...

« Adieux à Vienne »

« Adieux à Vienne »

Korngold, enfant prodige, rayonne dans les années trente au firmament des opéras européens. L'arrivée des nazis au pouvoir le condamnera à l'exil et sa gloire hollywoodienne lui sauvera la vie. Hommage au piano et à la Vienne internationale du début du siècle avec...

« Sacrilège » Opéras Performance

« Sacrilège » Opéras Performance

Sous le générique « Musique dégénérée », les responsables culturels nazis interdirent dès 1933 les compositeurs majeurs du début du siècle. Parmi eux Paul Hindemith qui, en 1922, fit scandale à l’opéra de Francfort avec son Sancta Susanna : l’ensemble de son...

« Adieux à Vienne »

« Adieux à Vienne »

Le Festival Musiques Interdites propose d’achever le cycle Mahler avec le cycle du « Kanben Wunderhorn » ou « Le Cor Merveilleux de l’Enfant » (production CD BelAir Music), conjugué avec la découverte des deux exilés du XX° siècle avec Bortkiewicz et Korngold. Mardi...

« Utopie et Dictatures »

« Utopie et Dictatures »

Concert Performance: Erwin Schuloff Concerto pour piano. Hanns Eisler Chants Graves. Kurt Weill Les Sept Péchés Capitaux. Après la création de « Marie Galante » en 2016, Musiques Interdites conclut l’exil de Weill à Paris avec ses « Sept Péchés Capitaux » en regard de...