Saison 2016

XI° Année Musiques Interdites Marseille 2016

Comme en 2015, Musiques Interdites reprend, en 2016, l’agenda de ses programmations avec plusieurs manifestations à l’année.

Après la création en Décembre 2015 de l’opéra Le Journal d’Anne Frank à La Criée Théâtre national de Marseille, Michel Pastore propose en 2016 une programmation fidélisant les publics non seulement dans ce lieu partenaire, mais aussi dans un lieu de culte, première Eglise Melkite au monde des Chrétiens d’Orient, l’Eglise Saint Nicolas de Myre à Marseille.

« Kathrin vs Zone Libre »

Janvier 2016 - Parution du DVD - opéra de Korngold

Parution du double DVD « Kathrin vs Zone Libre » opéra de Eric Wolfgang Korngold. Création Festival Musiques Interdites 2014 (Label Bel Air Music)

  • Elisabeth Flechi - soprano
  • Vincent Schirrmacher - tenor
  • Klemens Sander - bariton
  • Liliana Faraon - soprano
  • Wilfried Tissot - tenor .

Voir sur Bel Air Music :

http://www.belairmusic.com/bam2062.htm

Voir sur Amazon :

http://tinyurl.com/jzf3fn6

Lecture de l’opéra Marie Galante

Vendredi 14 avril 2016 – Amsterdam

Lecture de l’opéra Marie Galante par Emilie Pictet, Marc Albrecht et Michel Pastore, en français.

« Marie Galante o El Exilio sin regreso »

Mercredi 18 Mai 2016 - 18h La Havane - Cuba Teatro Martí

Performance lyrique - Création
Musique Kurt Weill – pièce de Jacques Deval
4 chants inédits

Marie Galante une œuvre sur le thème de l’exil, est un roman de Jacques Deval de 1931, dont on proposa à Kurt Weill de composer certains passages chantés, dansés et orchestraux pour une adaptation scénique créée le 22 décembre 1934 au Théâtre de Paris.
Nul doute que Kurt Weill, en exil à Paris depuis 1933, fut hautement inspiré par la destinée de l’héroïne Marie la prostituée, « embarquée » de son port d’attache de Bordeaux vers une dérive sans retour à Panama et qui, dans l’abjection de sa situation carcérale, ne vit qu’à travers l’espoir d’un retour vers une France idéalisée.

  • Emilie Pictet soprano
  • Chanteurs cubains 1 baryton, 1 basse
  • Toni Pinera récitant
  • Giovanni Duarte direction musicale
  • Ensemble de 14 musiciens de l’Orchestre du Ballet National de Cuba

Avec 4 chants inédits présentés grâce à la Kurt Weill Foundation de New York

Production Musiques Interdites/Cuba Coopération France/Casa Victor Hugo Vieille Havane

Crédit photo : Teatro Martí © Roberto Suárez/Cubaenfotos

Les documents associés :

« Chants Sacrés Interdits » Création

Samedi 11 Juin 2016 - 20h30 Eglise Saint Nicolas de Myre – Marseille

Szymanowski « Les Chants du Muezzin »
Max Bruch « Kol Nidrei »
Komitas « Chants sacrés »
Tigranian extraits de l’opéra « Anouch »

Karol Szymanowski composa en 1922 ses Chants du Muezzin où il introduit dans la musique occidentale les sources musicales orientales entendues lors de son voyage en Afrique du Nord. Décédé avant le génocide nazi, il fut interdit en tant que compositeur polonais.

Komitas recueillit de 1906 jusqu’en 1915, plus de 3000 chants sacrés ou populaires arménien. Compositeur de génie, admiré par Debussy et Ravel, sa raison ne survécut pas au génocide arménien.

Max Bruch fut un immense compositeur de la fin du XIX° - à l’égal d’un Brahms - dont l’œuvre fut annihilée par les nazis parce que, tout en n’étant pas juif lui-même, Bruch composa pour la communauté juive de Liverpool le Kol Nidrei d’après des mélodies hébraïques. Son œuvre n’a toujours pas été réhabilitée dans son intégralité.

Armen Tigranian compositeur et chef d’orchestre arménien, il composa notamment un opéra Anouch où son langage incarne le point de rencontre entre l’Europe et l’Orient. Son style original, lui confère un véritable rôle de symbole de la culture arménienne.

  • Armenhui Khachikyan soprano
  • Wilfried Tissot ténor
  • Daniel Poloyan clarinette
  • Odile Gabrielli violoncelle
  • Vladik Polionov piano
  • Frédéric Isoletta harmonium

Crédit photo : Eglise Saint Nicolas de Myre © Luc Avrial

Médias associés :

Chants Sacrés Interdits

« Le Chant de la Terre »

Dimanche 12 Juin 2016 - 20h30 Eglise Saint Nicolas de Myre – Marseille

Gustav Mahler version orchestrée par Schoenberg

« Le Chant de la Terre » dans sa version orchestrée par Schoenberg.
Cette œuvre est connue du public pour sa version orchestrale créée en 1919 par Bruno Walter mais en 1920 Schoenberg fut amené à transcrire pour petit orchestre le Chant de la Terre. Il ne put terminer, et c’est en 1983 que le musicologue Rainer Riehn acheva cette orchestration.
Un intimisme lyrique bouleversant au service d’une extrême densité dramatique.
Une œuvre doublement interdite par les nazis qui témoigne de la victoire finale des créateurs sur le non-sens totalitaire.

  • Qiulin Zhang contralto*
  • Luca Lombardo ténor
  • Musiciens de l’Orchestre de l’Opéra de Marseille
  • Vladik Polionov piano
  • Frédéric Isoletta harmonium
  • Victorien Vanoosten direction

* voir sa version du « Chant de la Terre » version orchestrale avec Eichenbach sur : http://qiulin-zhang.blogspot.fr

Producion d’un album CD avec Bel Air Music

Médias associés :

Le Chant de la Terre de Gustav Mahler - L'orchestre de Paris - Direction Christoph Eschenbach - Qiulin Zhang Contralto .
LE CHANT DE LA TERRE / MALHER / FINAL
Le Chant de la Terre - Dimanche 12 Juin 2016 - Eglise Saint Nicolas de Myre

Les documents associés :

« Musiques Interdites » à l’Élysée

Lundi 11 juillet 2016

Musiques Interdites a l’honneur en la personne de son directeur Michel Pastore, d’être invité le 11 juillet 2016 à un dîner d État par le président de la république française François Hollande au palais de l’Élysée.

Médias associés :

La Criée Théâtre national de Marseille « Marie Galante ou l’Exil sans retour »

Les Mercredi 23 novembre à 19h et Jeudi 24 novembre à 20h à La Criée Théâtre National Marseille

Marie Galante, l’une des plus belles partitions de Kurt Weill

Le parcours tragique d’une jeune femme emportée depuis Bordeaux jusqu’au Panama, sombrant dans la prostitution et les affaires louches, et ne vivant que dans l’espoir du retour. Entre tango, jazz-still, grand lyrisme et critique sociale, Marie Galante raconte l’exil de la terre natale. Un thème traité avec sensibilité par Kurt Weill, lui même exilé à Paris, fuyant le génocide nazi.

Une vingtaine de musiciens et de solistes, dont la soprano Émilie Pictet et la comédienne Irène Jacob (prix d’interprétation féminine à Cannes, nommée au César) ressusciteront cette œuvre rare et permettront la découverte de 4 chansons inédites, grâce à la Kurt Weill Foundation de New York.

  • Irène Jacob Récitante
  • Émilie Pictet Soprano
  • Vladik Polionov Chef et pianiste

Une création de Musiques Interdites

Voir l’annonce sur France Info :

http://tinyurl.com/je6wqsa

Médias associés :

Marie Galante ou l’Exil sans retour - Teaser

Les documents associés :