Les actualités

"Adieux à Vienne"

Gustav Mahler - Franz Schmidt

Conservatoire Aix en Provence Samedi 4 Décembre 17h - Abbaye Saint Victor Marseille Dimanche 5 Décembre 19h

En coréalisation avec la Saison Culturelle de Saint Victor et le Conservatoire d’Aix en Provence

Schmidt : Prélude et Fugue Hallelujah et Quintette pour piano main gauche, clarinette et trio à cordes (1938) Création en France
Mahler : Rückert Lieder (version piano chant)

Jean Pierre Roland orgue Vladik Polionov piano Valentin Fabre clarinette Marie Laurence Rocca violon Marie Anne Havasse alto Luc Dedreuil violoncelle Chrystelle di Marco soprano

Admiré par Mahler, Berg et Schoenberg, Franz Schmidt (1874-1939) fut un compositeur phare de l’Autriche de l’entre-deux guerre. Auteur de 4 symphonies, d’un important répertoire pour orgue, d’un opéra « Notre Dame » sur le roman de Hugo, il subit un chantage nazi lors de l’invasion de l’Autriche (1938) au sujet de sa femme internée depuis 1919 pour schizophrénie. Afin d’éviter son euthanasie, il doit composer une cantate à la gloire de la réunification du peuple allemand. Cantate volontairement inachevée tandis qu’avant son décès il finissait pour le pianiste Wittgenstein son magnifique Quintette. Sa femme sera assassinée dès le lendemain de sa mort et la dénazification allemande fera de cet immense compositeur totalement apolitique le bouc émissaire des courants modernistes d’après-guerre.

Mahler composa quatre des cinq chants lors d’un séjour à la Villa Mahler lors de l’été 1901. Le dernier chant composé est un poème que Mahler mit en musique en juillet 1902 pour son épouse, Alma Mahler. Il cacha le manuscrit dans la partition de Siegfried qu’Alma déchiffrait souvent. Malheureusement pour le compositeur, Alma ne vint pas déchiffrer la partition pour plusieurs jours. Gustav invita donc Alma à une séance de déchiffrage : elle découvrit alors le manuscrit et pleura.
Les quatre premiers lieder ont été créés à Vienne le 29 janvier 1905, par des membres choisis du Wiener Philharmoniker. Le concert, dans lequel étaient également créées les Kindertotenlieder et certains Wunderhorn lieder, fut un des grands succès de la carrière de Mahler. Paul Stefan en a écrit : « On exultait avec Mahler, on partageait successivement son affliction, ses humeurs enfantines, joyeuses ou rêveuses. On prenait plaisir à s’émerveiller de sa science et de sa maîtrise des petites formes, comme à un magnifique épanouissement de beaux poèmes ».

Conservatoire Aix en Provence Gratuité Réservations ww.aixenprovence. fr/Conservatoire
Abbaye de Saint Victor Tarif 20€ Réservations www.amisdesaintvictor. com musiquesinterdites@free.fr et Sur Place.

Médias associés :

Mahler
Rückert Lieder